Retour

Québec dépose un projet de loi pour assurer l’avenir de Bombardier à La Pocatière

Le gouvernement Couillard a officiellement déposé mardi un projet de loi qui garantira la prolongation du contrat de construction des wagons AZUR du métro de Montréal à l'usine de Bombardier à La Pocatière.

Le projet de loi vise à permettre à la Société de transport de Montréal (STM) de modifier son contrat avec le consortium Bombardier-Alstom pour permettre l’assemblage de voitures de métro AZUR supplémentaires à La Pocatière.

Québec veut ainsi s’assurer que Bombardier obtiendra le contrat et éviter des contestations judiciaires de la part de concurrents.

Sans cette prolongation de contrat, l'usine de La Pocatière pourrait devoir mettre à pied de 300 à 600 employés dans les prochains mois, faute de travail.

Pas de chiffres pour l’instant

Le nombre de wagons qui seront produits en plus grâce au prolongement du contrat est pour l’instant indéterminé, selon le ministre Fortin. Ce détail, ainsi que le coût final du contrat, sera déterminé lors de négociations entre la STM, le gouvernement et le consortium Bombardier-Alstom.

Le maire de La Pocatière, Sylvain Hudon, se dit heureux du dépôt du projet de loi. Il aurait toutefois aimé en savoir plus sur le nombre de wagons additionnels qui pourraient être construits à l'usine du Kamouraska.

L’usine de La Pocatière aura bientôt complété l’assemblage des 468 voitures commandées en 2010 par la STM.

Il y a quelques semaines, le premier ministre Philippe Couillard a indiqué qu'il voulait faire adopter le projet de loi avant la fin de la session parlementaire.