Retour

Québec devra trancher entre Petit-Saguenay et Chambord

Québec doit rejeter la demande d'augmentation d'approvisionnement en bois faite par la scierie de Petit-Saguenay selon le président du Syndicat des producteurs de bois de la région, Pierre-Maurice Gagnon.

Le président estime que le gouvernement doit refuser s’il ne veut pas hypothéquer la relance de l’usine Norbord de Chambord.

La scierie de Petit-Saguenay réclame un approvisionnement de 30 000 mètres cubes supplémentaires de trembles, une variété de feuillus.

Le président croit que le refus permettrait de relancer l’usine de Chambord qui a besoin de 750 000 mètres cubes de feuillus pour produire du panneau gaufré.

« Moi je représente des propriétaires. Si je parle à des propriétaires, dans la région de Petit-Saguenay et L’Anse-Saint-Jean, j’ai parlé à deux d’entre eux ce matin. Pour eux autres, le projet de Chambord est beaucoup plus profitable que le projet de Petit-Saguenay. Ils vont pouvoir vendre du bois à un bon prix tandis que là, à l’usine de Petit-Saguenay, on n’est à peu près pas capable de vendre à un bon prix. », explique Pierre-Maurice Gagnon, président du Syndicat des producteurs de bois.

Le président souligne que ce projet est le plus intéressant pour l'économie régionale avec la création potentielle de 400 emplois.

Plus d'articles

Commentaires