Retour

Québec investit dans l'exportation de grain au port de Montréal

Le gouvernement du Québec a annoncé vendredi un autre investissement dans le cadre de sa Stratégie maritime, cette fois dans l'exportation de grain par conteneurs au port de Montréal.

Un texte de Marc-Antoine Ménard

Québec accorde une aide financière de 1,6 million de dollars à CanEst Transit, qui ajoutera elle-même près de 5 millions, afin d’accroître l’efficacité de son terminal situé à l’ancien élévateur à grain numéro 3.

CanEst Transit, spécialisée en nettoyage et mise en conteneur de produits agricoles, estime qu’elle augmentera sa capacité de transbordement de quelque 300 000 tonnes à plus de 500 000 tonnes de grain. Une vingtaine d’emplois permanents seront ainsi créés dans le port de Montréal.

Le projet sera opérationnel dès cet été.

CanEst fait affaire avec des exportateurs de l’Ouest canadien, qui lui acheminent leur grain par wagon ou par transport intermodal, et des clients québécois, qui le lui envoient par camion.

« On a sous-estimé la demande pour la production locale. Avec les installations qu’on fait en ce moment, on va être capable de desservir cette demande-là pour ce qui est de l’approvisionnement du Québec », a expliqué le directeur général de CanEst Transit, Carl Boivin.

Le grain est ensuite exporté en Asie, surtout en Chine, dans la région de la Méditerranée et en Turquie, notamment.

« C’était en droite ligne avec les objectifs de la Stratégie maritime, qui vient consolider des emplois et en créer d’autres », a commenté le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D’Amour. « C’est de l’activité économique pure, on en est très fier », a-t-il ajouté.

Québec prévoit investir 200 millions de dollars d'ici 2020 dans les infrastructures de transport maritime.

Avec des informations de Michel Marsolais et Marc Verreault

Plus d'articles