Retour

Québec refuse de considérer le prolongement de l'A-20 comme un projet « essentiel »

Le gouvernement libéral a refusé de donner son accord au dépôt d'une motion d'urgence proposée mardi par le député péquiste de Rimouski, Harold Lebel. La motion invitait l'Assemblée nationale à reconnaître le projet de prolongement de l'autoroute 20 comme étant essentiel pour le développement économique de l'Est-du-Québec.

Cette motion invitait également le gouvernement à le réintroduire dans le Programme québécois des infrastructures (PQI) avec un calendrier de réalisation. Le projet de prolongement de l'autoroute 20 ne fait plus partie du PQI depuis 2015.

Le député Lebel est déçu du refus gouvernemental de débattre du sujet, mais il garde espoir que celui-ci profitera du dépôt du budget, dans deux semaines, pour relancer cette idée de prolonger l'autoroute 20.

Il considère que le gouvernement doit « bouger » avant les élections. « C'est un projet que personne ne va oublier chez nous », affirme M. Lebel.

Plus d'articles