Retour

Québec se penchera sur l’accès aux services financiers en région lundi

La commission parlementaire sur l'accès aux services financiers de proximité en région s'ouvre lundi à l'Assemblée nationale. Les députés de tous les partis sont préoccupés par la fermeture de plusieurs points de service de Desjardins.

Un texte de Mélissa Savoie-Soulières

Parmi les préoccupations, il y a la fermeture des comptoirs et des guichets automatiques dans les milieux ruraux, entre autres au Bas-Saint-Laurent, en Outaouais et au Saguenay-Lac-Saint Jean.

Récemment d'ailleurs, Desjardins annonçait la fin de plusieurs points de service dans le haut du Lac-Saint-Jean, une situation dénoncée par le maire de Saint-Augustin, Philippe Lapointe.

Le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, qui participera aux travaux, estime qu'il est primordial que l’Assemblée nationale se penche sur le sujet.

En plus de Desjardins, l'Association des banquiers canadiens et la Fédération des municipalités du Québec vont partager leur point de vue.

Le professeur Jean Bruno, spécialiste en occupation du territoire, viendra aussi dresser un portrait de la situation.

Le député Sylvain Gaudreault espère ensuite avoir une meilleure idée globale et être mieux outillé pour trouver des solutions.

« Est-ce que c’est seulement avoir accès à de l’argent liquide ou c’est aussi être capable de parler à un gérant de caisse ou un gérant de banque pour avoir un prêt hypothécaire pour pouvoir soutenir une entreprise qui démarre dans un milieu rural ou pour soutenir aussi un prêt pour un transfert d’entreprise agricole? », se questionne Sylvain Gaudreault.

« Ce n’est pas juste une question d’accès à du cash, répond lui-même le député. C’est l’accès aussi à une multitude de services qui sont essentiels pour la survie de nos communautés. »

Les députés de l'Assemblée nationale ont approuvé la tenue d'une journée de commission sur le sujet à la demande du Parti québécois.