Retour

Quel avenir pour Espace Centre-Ville à Rivière-du-Loup ? 

L'avenir de l'organisme Espace Centre-Ville continue de diviser les gens d'affaires de la rue Lafontaine à Rivière-du-Loup. Lundi, à peine la moitié des commerçants se sont présentés à une réunion pour discuter de l'avenir de leur association.

Les 85 commerçants présents se sont fait proposer de modifier la constitution de l'organisme. Les dirigeants d'Espace Centre-Ville ont soumis à leur membre l’idée que leur association devienne une entitéautonome légale au lieu de relever de la Société d'aide au développement des collectivités (SADC) de la MRC de Rivière-du-Loup comme c’est le cas présentement.

L’idée que les commerçants puissent choisir individuellement de devenir membre ou non du nouveau regroupement a aussi été évoquée par les administrateurs.

La réforme proposée a aussi une dimension financière, le financement de l'organisme dépendrait maintenant d'une contribution de la Ville de Rivière-du-Loup, de la SADC. La balance serait fournie par les membres.

Au final, 75 % des commerçants présents ont voté en faveur de ces propositions. Malgré cet appui, le chargé de projet, Dany Dupuis s’est dite déçu du manque de participation des membres à cette soirée qui se voulait sous le signe du rassemblement. « Nous aurions aimé avoir plus d'une centaine de commerçants à cette rencontre. »

Désintérêt ou désinformation ?

Les dirigeants d'Espace Centre-ville soutiennent que c’est la diffusion d’informations erronées qui explique en partie le faible tôt de participation des entrepreneurs lors de cette rencontre.

Selon eux, la propriétaire du Salon de coiffure Cheveux d'Art Suzie Ouellet aurait convaincu plusieurs commerçants qu’une nouvelle taxe serait imposée pour tous les commerçants qui font le choix de se joindre à la nouvelle mouture de l’organisme.

Jointe à son commerce, Suzie Ouellet a refusé de nous accorder une entrevue. Elle réfute cependant d’avoir colporté de fausses informations pour tuer dans l’œuf le projet de refonte d’Espace Centre-Ville.

Elle affirme que les commerçants qui se sont absentés de la rencontre l’ont fait pour exprimer leur désaccord de devoir payer pour le maintien de l'organisme.

Les gens n'en veulent pas de ce projet. À preuve il y avait très peu de personnes présentes à la rencontre.

Suzie Ouellet, propriétaire d'un commerce sur la rue Lafontaine

Les dirigeants d'Espace Centre-ville se donnent encore quelques jours pour évaluer les actions qu'ils mèneront pour s’ajuster à cette baisse de l’intérêt de leur membre. La chargée de projet Dany Dupuis n'écarte pas la possibilité de lancer une nouvelle consultation auprès des commerçants réfractaires.

Depuis sa création en 2012, Espace Centre-ville relève de la SADC, de la MRC de Rivière-du-Loup et de la Ville.

L'organisme a comme objectif d'organiser différentes activités sur la rue Lafontaine et de revitaliser cette artère importante de Rivière-du-Loup.