Retour

Réactions mitigées au Fonds d’appui au rayonnement des régions

La Ville de Rimouski, comme les autres villes-centres du Québec, invite le gouvernement à dépenser judicieusement les sommes incluses dans le nouveau fonds de développement économique régional qu'il vient de créer.

Au terme d'une rencontre à Drummondville, le Caucus des cités régionales de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) réclame que ce nouveau financement soit investi dans des projets structurés, et non saupoudré un peu partout.

Le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, a entrepris jeudi en Mauricie une tournée de toutes les régions pour faire la promotion de ce fonds de 100 millions de dollars appelé Fonds d'appui au rayonnement des régions.

Le maire de Rimouski a dit souhaiter que la gestion de ce fonds tienne compte de la réalité unique de chacune des régions du Québec.

Je pense que l’ouverture d’esprit quant à appliquer des solutions à modèle variable en fonction des réalité, ça, c’est important.

Marc Parent, maire de Rimouski

Le porte-parole de l'opposition officielle pour les affaires municipales est plus cinglant et parle d'une initiative insultante pour les régions.

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, estime que le nouveau fonds ne couvre pas les compressions imposées aux régions au cours des dernières années et parle d'une manoeuvre électorale du gouvernement.

Ceux et celles qui auront à prendre des décisions devront passer par le ministre régional qui devra autoriser en bout de ligne les dépenses, donc ça devient un fonds très politisé.

Sylvain Gaudreault, député de Jonquière

Il souligne d’ailleurs que ce fonds est lancé à environ un an et demi des élections.

D'après les informations de Denis Leduc

Plus d'articles

Commentaires