Retour

Réduction des dépenses à T.-N.-L. en évitant des mises à pied massives

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador compte réduire ses dépenses de 283 millions de dollars durant l'année financière en cours tout en évitant les mises à pied en bloc. Des représentants du ministère des Finances ont donné un aperçu du plan de la province à la presse jeudi dernier.

Le document de 65 pages précise notamment que le gouvernement compte économiser 65 millions de dollars en adoptant une méthode appelée « budgétisation base zéro ». Cela veut dire qu'un budget n'est plus automatiquement reconduit, mais qu'un ministère doit justifier chaque activité ou programme avant d'obtenir de l'argent.

Le gouvernement adoptera aussi quelques changements dans ses méthodes comptables. Certaines compressions adoptées en 2016 contribuent à une réduction des dépenses de la province cette année encore.

La province pourrait également dépenser moins en salaires en embauchant moins de travailleurs saisonniers ou en éliminant certains postes déjà vacants.

Combien d'emplois touchés?

Pour l'instant, le gouvernement provincial ne peut pas établir précisément combien d'emplois pourraient être touchés par ces réductions de dépenses. Chaque ministère pourrait avoir à faire des mises à pied pour réduire ses dépenses.

Par le passé, les détails des compressions de personnel étaient inclus dans le budget. En 2015, la ministre des Finances, Cathy Bennet avait précisé qu'environ 200 postes seraient supprimés.

C'est surtout au sein du ministère de la Santé que les compressions budgétaires soulèvent des questions. Des réductions ont déjà été annoncées au sein de la haute direction des régies de santé. Il reste encore à couper 20 millions de dollars, ce qui représente moins de 1 % du budget total.

Les autorités promettent qu'il n'y aura aucun impact sur les soins offerts aux patients. Les compressions doivent être faites au niveau de l'organisation des régies, mais il pourrait y avoir des réductions de personnel.

La fonction publique plus « maigre »

Le nombre d'employés au sein de la fonction publique est déjà moins élevé qu'il l'a été ces dernières années. À la fin de mars, 7740 personnes travaillaient dans la fonction publique, comparativement à 9121 en 2012.

Le nombre d'employés ne comprend cependant pas ceux qui travaillent au sein d'agences gouvernementales, comme les régies de santé, les commissions scolaires et les sociétés de la Couronne comme Nalcor.

Avec les informations de Peter Cowan

Plus d'articles

Commentaires