Retour

Référendum pour Mine Arnaud à Uashat-Maliotenam

Le Conseil de bande de Uashat-Maliotenam tiendra un référendum vers la fin du mois de novembre pour déterminer si la communauté souhaite conclure une entente de répercussions et d'avantages avec Mine Arnaud.

Un texte de Laurence Royer

En entrevue à Boréale 138, le vice-chef de la communauté innue de Uashat-Maliotenam, Jonathan St-Onge, dit vouloir aller de l’avant même si le projet de mine d’apatite est en veilleuse.

Si la communauté donne un mandat de négociation pour une entente de répercussions et d'avantages au Conseil de bande, des redevances, des emplois, des contrats sur le chantier ainsi que de la formation, notamment, pourraient être négociés. Par ailleurs, si le non l’emporte, le Conseil de bande souhaite présenter un plan d’action pour arrêter le projet Mine Arnaud, selon Jonathan St-Onge.

Selon lui, une entente de répercussions et avantages entre les promoteurs de Mine Arnaud et le Conseil de bande faciliterait la recherche d'investisseurs. Mine Arnaud n’a toutefois pas donné de retour à nos appels à ce sujet.

Communauté partagée

Jonathan St-Onge indique que la communauté est très partagée au sujet de Mine Arnaud.

« Il y a des gens qui sont contre le projet, qui sont contre le développement […] La communauté est située à sept kilomètres il va y avoir des explosions. Il y en a d’autres qui sont pour parce qu’il y a de l’emploi derrière ça. »

Le vice-chef indique que le gisement d’apatite est situé sur un territoire défendu par la communauté de Uashat-Maliotenam. Il ajoute que des ancêtres occupaient autrefois le site de Mine Arnaud.

La date du scrutin n’est pas encore déterminée, mais le référendum devrait se tenir vers la fin du mois de novembre, aux dires du vice-chef de Uashat-Maliotenam.

Plus d'articles

Commentaires