Retour

Rencontre sur l'avenir du rail : Sylvain Roy déçu

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, ressort déçu de sa rencontre avec le ministre des Transports, Laurent Lessard, et le ministre responsable de la région, Sébastien Proulx, mardi après-midi. Il voulait connaître les intentions des ministres sur le dossier de la réfection du chemin de fer gaspésien.

Selon Sylvain Roy, les deux ministres prônent un réinvestissement par étape dans le chemin de fer. Ils veulent consolider le rail jusqu'à Caplan ou New Carlisle, puis à Port-Daniel et finalement à Gaspé, soutient le député.

M. Roy est déçu de savoir que l'argument des industriels, qui ne peuvent pas exporter par le rail en raison du mauvais état des infrastructures, n'ait pas été entendu par Québec.

Il donne en exemple le fabricant de pales d’éoliennes LM Windpower de Gaspé qui aimerait exporter ses pales vers les États-Unis uniquement par train au lieu d’utiliser les camions routiers pour effectuer une partie du trajet. La façon de faire actuelle peut éventuellement mettre en péril le contrat avec les États-Unis, déplore M.Roy « Ça leur coûte 750 000 $ par année pour faire l’intermodal à New Richmond, pour prendre les pales, les mettre sur le train, ça va être dangereux. »

Ils nous ont dit que leur plan c’était d’y aller par étape, que l’investissement était majeur et que l’avenir n’était pas dans le train.

Sylvain Roy, député de Bonaventure

Le député estime que la sécurité des automobilistes qui croisent les immenses pièces d'éoliennes sur la route est aussi un enjeu.

Plus d'articles