Le Forum touristique de la Minganie a attiré près d'une soixantaine de personnes, jeudi à Havre-Saint-Pierre. Toute la journée, des acteurs touristiques de la région ont assisté à des conférences et participé à des discussions qui avaient pour but de faire le point sur les objectifs, les stratégies et les projets de développement touristique en Minganie.

Un texte de Laurence Royer

L’événement permet notamment aux intervenants du milieu touristique de coordonner leurs actions afin d’atteindre un but commun : optimiser les retombées du tourisme en Minganie.

En amont de ce forum, une démarche de consultation régionale a eu lieu dans chacune des municipalités de la Minagnie afin de définir une stratégie en matière de développement touristique.

Le consultant François Diguer a collaboré à l’identification de ces objectifs.

« D’ici 2020, ce que l’on vise, c’est d’augmenter de 15 % le nombre de visiteurs et d’augmenter la durée du séjour de 3,4 nuitées à 4,4 nuitées par séjour en Minganie, ce qui fait qu’on va créer plus de retombées économiques. »

Le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël croit également que l’attraction et la rétention de touristes en Minganie permettraient de générer d’importantes retombées économiques et de créer de nombreux emplois dans la région.

Pour y parvenir, Luc Noël estime que les organismes touristiques de la Minganie doivent impérativement collaborer et partager leur expertise.

Le directeur du parc national de l’Archipel-de-Mingan, un joueur important du milieu touristique de la Minganie, a également participé au forum.

Dany Lebrun a indiqué que les stratégies et les objectifs identifiés lors de l’événement ne modifieront pas le plan de gestion du parc national, élaboré en 2014.

Il souligne que les touristes sont de plus en plus nombreux à visiter le parc national de l’Archipel-de-Mingan et que le forum lui permet plutôt de discuter des enjeux touristiques de la région avec les autres intervenants du milieu.

Médias sociaux et tourisme

Le forum a également permis aux participants d’assister à des formations, notamment sur l’utilisation des médias sociaux à des fins touristiques.

La consultante en stratégie Web et médias sociaux, Michelle Blanc, estime que les acteurs touristiques de la Minganie ne tirent pas suffisamment profit des nouveaux médias pour optimiser les retombées économiques.

Selon elle, les médias sociaux offre une option peu coûteuse qui permet aux organismes d’obtenir une grande visibilité à l’échelle mondiale. Michelle Blanc ajoute qu’une utilisation adéquate des réseaux sociaux permettrait de favoriser l’attraction et la rétention de touristes en Minganie.

Luc Noël est d’avis que les médias sociaux représentent de précieux outils pour les organismes touristiques de la région.

Plus d'articles

Commentaires