Retour

Reprise des négociations entre GM et ses employés en grève en Ontario

Le constructeur automobile américain General Motors et le syndicat qui représente quelque 2500 employés en grève de l'usine CAMI à Ingersoll, en Ontario, devaient reprendre les discussions, mardi.

Les syndiqués d'Unifor ont débrayé le 17 septembre, au moment où les négociateurs souhaitaient que cette usine soit désignée comme principale productrice en Amérique du Nord du VUS Equinox, qui est aussi assemblé au Mexique.

Le syndicat a fait savoir jeudi que les deux camps avaient réussi à s'entendre sur une bonne partie des points en litige, mais qu'ils demeuraient divisés quant à la sécurité d'emploi et aux questions financières.

Les deux parties avaient convenu de faire une pause pendant le long week-end et de reprendre les discussions mardi.

Le président national d'Unifor Jerry Dias avait dit que la dernière offre de GM était du « vent », étant donné qu'elle ne protégeait pas l'usine ontarienne contre d'autres transferts de la production.

De son côté, le ministre ontarien du Développement économique Brad Duguid a dit vendredi avoir parlé aux deux camps, les pressant d'en arriver à une entente. Pour lui, la grève « bouleverse » l'économie ontarienne. Aucune partie n'a demandé l'aide financière de la province pour assurer la production de l'Equinox en Ontario, a-t-il ajouté.

Plus d'articles

Commentaires