Retour

Requête en action collective contre Kia Canada et ses moteurs qui claquent

L'Association pour la protection des automobilistes (APA) a déposé vendredi une requête en action collective contre Kia Canada pour des problèmes de claquement de moteurs sur des Kia Forte des années 2010 à 2015.

Un texte de Katherine Tremblay, de La facture

Une expertise menée par l’APA conclut que le problème est dû à un défaut de fabrication, dont Kia Canada aurait connaissance. Le constructeur refuse cependant de remplacer les moteurs défectueux sans frais, une fois la garantie échue.

Plus d’une cinquantaine de propriétaires ont porté plainte à l'APA. Ils estiment que le bruit de claquement provenant du moteur leur cause des soucis et diminue la valeur de leur véhicule.

De nombreux propriétaires au pays seraient aux prises avec le même problème.

Deux Kia Forte, deux moteurs à changer

Maxime Brière, un jeune père de famille de Chambly, est l’un de ces propriétaires insatisfaits.

En 2010, après avoir magasiné plusieurs marques et modèles, il est attiré par le design, l’équipement de série et le prix de la Kia Forte. Convaincu de prendre la bonne décision, il achète non pas une, mais deux Kia Forte neuves pour lui et sa conjointe.

Maxime Brière est d’abord très satisfait de ses nouvelles voitures payées plus de 40 000 $. Mais les choses changent lorsqu’un bruit de claquement se fait entendre sur l’un de ses véhicules. Il en parle alors à son concessionnaire, qui le rassure.

« J’ai demandé : "est-ce que c’est normal qu’il y ait ce bruit dans mon moteur?" relate-t-il. On m’a dit : "Oui, oui, c’est un petit claquement. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir avec ça." »

Peu de temps après l’expiration de la garantie de 100 000 km, les bruits du moteur s’intensifient, mais c’est quand les claquements se produisent sur la seconde Kia Forte du couple que Maxime Brière comprend qu’il y a un problème et que ça n’a rien de normal.

Il réclame le remplacement de ses deux blocs moteurs, mais les nouvelles ne sont pas bonnes.

Utiliser les médias sociaux pour dénoncer

Guillaume Allard est lui aussi propriétaire d’une Kia Forte 2010 achetée d’occasion en 2015.

Peu de temps après son achat, il entend un bruit anormal provenant de son moteur. Un concessionnaire Kia lui propose de procéder à une endoscopie, c’est-à-dire l’examen des cylindres de son moteur grâce à l’insertion d’une caméra.

Le rapport d’endoscopie fait état de rayures dans les cylindres et recommande le remplacement du bloc moteur. Pourtant, son véhicule a été bien entretenu. Sans garantie, la réparation lui coûterait 5000 $, soit le montant versé pour l’achat de sa voiture.

Guillaume Allard est frustré et décide de publier une vidéo sur YouTube, qui est rapidement vue des centaines de fois. Il crée aussi un groupe Facebook qui compte plus de 800 membres. Des propriétaires y dénoncent l’absence de reconnaissance du problème par le géant automobile et le refus du constructeur de remplacer les moteurs défectueux sans frais sur tous les véhicules concernés, et ce, une fois la garantie échue.

Quelle est la cause du bruit anormal?

Selon les conclusions de l’expertise menée par un spécialiste en moteurs, il s’agirait d’un problème de tolérance des pistons dans les cylindres.

Les pistons sont trop serrés. Ils usent les parois des cylindres et causent des rayures, explique Sam Kassam, qui a déjà agi comme témoin expert dans plus d’une centaine de procès.

« Ce genre de défaut, des éraflures que l’on voit, c’est d’après nous un problème relié à l’assemblage du véhicule », ajoute George Iny.

Selon M. Kassam, lorsque le moteur claque beaucoup, il y a un risque que le piston casse, ce qui pourrait engendrer un arrêt soudain du moteur, entraînant une panne de la direction assistée et des freins. Un risque qui inquiète plusieurs propriétaires rencontrés.

Nous avons fait de nombreuses tentatives afin d’obtenir des informations et des explications, mais Kia Canada n’a jamais donné suite à nos demandes.