Retour

Résiliation de contrat : Loto Atlantique dit économiser 4,5 M$

La Société des loteries de l'Atlantique (SLA) affirme que la décision de changer de fournisseur pour des services de technologie de l'information lui permettra d'économiser 4,5 millions de dollars au cours des deux prochains exercices financiers.

Selon la société, cela ne lui coûtera pas les 7,6 millions de dollars estimés dans ses états financiers vérifiés.

« Nous n'avons pas payé 7,6 millions de dollars en frais de résiliation ou de sortie anticipée », a déclaré le chef des finances Patrick Daigle. Toutefois, il a refusé de préciser le coût total de la résiliation du contrat, car il y aurait une entente de non-divulgation.

Loto Atlantique a signé un contrat avec CGI Group inc. en 2010, qui devait expirer en juin 2017. En septembre 2016, la SLA a résilié ce contrat avant l'échéance tout en embauchant Bell comme fournisseur central de ses services informatiques.

Mardi, CBC a fait état des estimations initiales associées à la cessation d'emploi, en se basant sur les chiffres des états financiers vérifiés de la SLA.

Le montant d’environ 7 617 000 $ a été déterminé par la SLA en mars, en fonction de son contrat avec CGI.

À l'époque, Loto Atlantique ne précisait pas les économies de coûts associées aux nouveaux services. CBC a envoyé un courriel à CGI Group la semaine dernière pour demander un commentaire et n'a pas eu de réponse.

Plus d'articles

Commentaires