Retour

Résolu à Kénogami : une fermeture temporaire et un message politique

L'usine de papier Résolu à Kénogami suspend ses activités pour 11 jours, une mesure qui privera ses 184 employés de travail du 23 juin au 4 juillet.

Le PDG de Résolu, Richard Garneau, blâme les mesures gouvernementales favorisant l'usine de Port Hawkesbury en Nouvelle-Écosse, des mesures qu'il qualifie de « discriminatoires » et auxquelles il impute la fermeture de l'usine de papier Laurentide, à Shawinigan, en 2014.

« Nous nous trouvons dans une situation impossible où nous subissons des répercussions sur deux fronts : d'abord, en raison de l'appui injuste des gouvernements à l'usine de Port Hawkesbury ici même au Canada, mais également à cause des mesures coercitives et protectionnistes des autorités américaines. Du moins, en ce qui a trait au volet américain du problème, il est impératif que le Canada s'assure qu'un groupe spécial juste et équitable soit formé en vertu du chapitre 19 de l'ALENA pour réparer l'injustice commise à l'endroit de Résolu par le département du Commerce des États-Unis », a déclaré M. Garneau dans un communiqué.

L'usine Laurentide de Shawinigan comptait 275 employés et produisait 191 000 tonnes métriques de papier d'impression commerciale lorsqu'elle a fermé ses portes à l'automne 2014. L'été précédent, les employés avaient eu un congé forcé d'une semaine en raison d'une diminution du carnet de commandes.

La compagnie faisait partie du paysage mauricien depuis plus de 125 ans.

Résolu avait justifié la fermeture en faisant valoir le coût élevé de la fibre et les frais liés au transport et au carburant.

Plus d'articles

Commentaires