La ville de Rivière-du-Loup et différents entrepreneurs de la région souhaitent qu'Ottawa donne de nouveaux contrats à Chantier Davie Canada. Des retombées économiques intéressantes pourraient en découler dans la région.

Un texte de Patrick Bergeron

Les dirigeants de l'Association des fournisseurs de la Davie étaient de passage à Rivière-du-Loup dans le cadre d'une tournée provinciale.

Selon des données de l'organisme, la région du Bas-Saint-Laurent a pu profiter de retombées évaluées à 4 millions de dollars depuis la relance du chantier maritime Davie.

De nouveaux contrats pourraient permettre à des entreprises de différentes régions du Québec d'obtenir des contrats de sous-traitance.

C'est le cas entre autres de TJD Industriel de Rivière-du-Loup. Le président de l'entreprise Jean Després confirme que quatre employés travaillent uniquement sur des contrats de la Davie depuis deux ans.

Le porte-parole de la direction de Chantier Davie Canada, Frédérik Boisvert, confirme qu'un partenariat sera fait avec les élus de Rivière-du-Loup pour créer des liens avec différents fournisseurs de la région. « Nous voulons être fin prêts lorsque le gouvernement fédéral ira de l'avant avec des appels d'offres. »

Une foire de l'emploi

En juin, différents entrepreneurs d'un peu partout au Québec se rendront dans la région de la Capitale nationale. À ce moment, différentes activités auront lieu pour mieux cibler les retombées potentielles d'éventuels contrats de sous-traitance.

La ville de Rivière-du-Loup souhaite elle aussi être partie prenante de cet événement. La mairesse Sylvie Vignet croit que différentes entreprises sur son territoire pourraient en bénéficier.

La Garde côtière canadienne dispose d'un budget de près de 5 milliards de dollars pour le renouvellement de sa flotte de navires.