Retour

Rivière-du-Loup se dit victime d'un monopole de l'asphalte

Les élus de Rivière-du-Loup se disent aux prises avec un monopole d'une compagnie de production d'asphalte qui fait augmenter les coûts de reconstruction des rues sur son territoire.

Un texte de Patrick Bergeron

À la séance du conseil lundi soir, la mairesse Sylvie Vignet a confirmé que la seule soumission reçue pour les travaux routiers en 2018 dépassait de 20 % la prévision faite par la Ville.

Du même souffle, la mairesse croit que cette hausse est directement reliée au fait que seule la compagnie Construction B.M.L. de Rivière-du-Loup a soumissionné sur cet appel d'offres.

En 2017, les compagnies Construction B.M.L. et Gervais Dubé Inc. avaient déposé des soumissions pour la réfection des rues. C'est la compagnie Construction B.M.L. qui avait obtenu le contrat. L'écart entre les deux soumissionnaires était de 62 568 $.

Demande d'aide au MTQ

Sylvie Vignet confirme que des discussions sont entamées avec le ministère des Tranports pour qu'il fixe le prix de l'asphalte à Rivière-du-Loup. Selon la mairesse, des demandes similaires avaient été faites au cours des dernières années.

La Ville doit annoncer mardi quels projets de réfection des rues seront reportés faute d'argent.

Plus d'articles