Retour

Royal Dutch Shell vend ses actions dans Canadian Natural Resources

La multinationale anglo-néerlandaise Shell a vendu pour 3,3 milliards de dollars américains la totalité de ses actions dans Canadian Natural Resources. L'objectif est de réduire sa dette et de se concentrer sur des activités moins polluantes que les sables bitumineux.

Dans un communiqué, un porte-parole du géant pétrolier affirme que la vente de près de 98 millions d'actions de CNR - environ 8 % de la société - permettra de rembourser sa dette accumulée après l'acquisition de BG Group pour 87,2 milliards de dollars canadiens en 2015.

En 2017, Shell avait déboursé 11,1 milliards de dollars canadiens dans le projet de sables bitumineux de CNR.

Le directeur général de Shell, Ben van Beurden, avait déjà indiqué, lors d’une conférence à Houston, en mars 2017 qu'il souhaitait repositionner son entreprise pour se concentrer sur des activités plus propres, en éliminant petit à petit les sables bitumineux de son portefeuille.

Une fois la transaction conclue, mercredi, la seule participation détenue par Shell dans les sables bitumineux en Alberta sera à hauteur de 10 % dans le projet d'Athabasca, dont la grande majorité appartient à CNR et à Chevron.

La pétrolière conserve toutefois une présence importante au Canada, avec des formations de schiste de Duvernay, à 150 km à l’est d’Edmonton, et de Montney, en Colombie-Britannique, ainsi que des produits chimiques, du raffinage, du marketing et un projet de gaz naturel liquéfié.

Plus d'articles