Retour

Saint-André se mobilise pour les employés de l'usine Dr Oetker

La production à l'usine Dr Oetker de Saint-André dans le Nord-Ouest du Nouveau-Brunswick a cessé jeudi. Plus de 180 personnes ont perdu ou vont perdre leur emploi à la suite de la fermeture de l'usine. La communauté se serre les coudes pour aider les employés à retrouver du travail.

Depuis l'annonce de la fermeture de l'usine en janvier dernier, la communauté de Saint-André est inquiète. Une centaine d'emplois, c'est beaucoup pour une population de moins de 1000 habitants.

« Pour que nos enfants reviennent ici et trouve du travail, ça prend des entreprises et des emplois », laisse tomber Marcel Lévesque, maire de la communauté rurale de Saint-André.

Malgré tout, les entrepreneurs locaux, qui sont nombreux à être à la recherche de main-d'oeuvre, ont rapidement su profiter de l'occasion pour recruter de nouveaux employés.

Une foire de l'emploi organisée au début du mois de mai a permis à une cinquantaine d'anciens employés de se trouver un nouveau travail, indique Karen Morin, présidente de la Chambre de commerce de la Vallée.

« Il y en a même qui ont trouvé un emploi sur place! », s'exclame la présidente qui estime qu'une bonne partie des employés de Dr Oetker ont déjà réussi à se trouver un autre emploi.

Certains employés ont aussi décidé de prendre une retraite anticipée.

Où sont les quatre millions pour la communauté?

Lors de l'annonce de la fermeture, Dr Oetker avait promis de verser quatre millions de dollars à la communauté pour aider à la reconversion professionnelle des travailleurs et au développement économique de la ville, en travaillant avec tous les ordres de gouvernement, y compris le maire de Grand-Sault, Marcel Deschênes.

Toutefois, la communauté n'a toujours pas vu la couleur de cet argent.

« J'ai eu des discussions avec les dirigeants de l'entreprise Dr Oetker et on a voulu attendre que l'usine ferme pour voir combien de gens seraient à la recherche d'un emploi », indique Marcel Deschênes.

La direction de l'entreprise devrait rencontrer dans les prochaines semaines les différents acteurs de la communauté pour déterminer de quelle façon l'argent sera distribué.

Avec les informations de Kassandra Nadeau