En Basse-Côte-Nord, le quai de la Romaine n'est pas le seul à être en mauvais état. Des élus de la région réclament également une intervention d'urgence pour la réfection du quai des pêcheurs de Saint-Augustin.

Un texte de Laurence Royer avec les informations de Jean-Louis Bordeleau

Une section du quai des pêcheurs, qui appartient à Pêche et Océan Canada, est affaissée et la moitié du quai est impraticable.

Puisque seulement quelques pêcheurs utilisent toujours ce quai, Pêche et Océan Canada autorise la Société des traversiers du Québec (STQ) à s’en servir pour approvisionner la communauté, indique un porte-parole de la Société. D'avril à février, la STQ assure le transport des marchandises par voie maritime entre le quai de Pointe-à-la-Truite [où le Bella Desgagnés accoste] et le quai de Saint-Augustin.

Le quai des pêcheurs a été construit en 1962. À l’époque, on lui prévoyait une durée de vie de 40 ans. Une inspection réalisée en 2013 indiquait qu’il ne restait que trois ans de vie utile au quai.

Le directeur régional intérimaire de Pêche et Océan Canada, Stéphane Dumont, concède que le quai a atteint la fin de sa durée de vie utile depuis 2 ans. Selon lui, le quai demeure toutefois sécuritaire, tant que les usagers utilisent la partie non condamnée.

Le ministère ne prévoit pas la réfection du quai, puisqu’il entend plutôt céder l’infrastructure à la STQ, qui s’en sert actuellement. C'est plutôt un plan de cession qui est prévue, explique-t-il. Le quai de Saint-Augustin n'est plus essentiel aux opérations de Pêche et Océan Canada, on en a plus besoin pour les besoins de la pêche. Ce quai-là est visé pour le céder à un tiers. Il y a un tiers qui s'est manifesté, qui est très intéressé, la Société des traversiers du Québec.

Des discussions entre les parties sont en cours. Toutefois, Stéphane Dumont affirme qu’il n’y a pas d’échéancier de fixé pour les négociations et la cession du quai.

Inquiétudes en Basse-Côte-Nord

Dans un échange de courriel entre Pêche et Océan Canada et la directrice de la Municiaplité de Saint-Augustin, Coraine Driscoll, le ministère indique que lorsqu’un processus de cession est en cours, des fonds ne seront alloués que pour réaliser des inspections ainsi que lorsque la sécurité des usagers est en péril.

Dans ce même courriel, le ministère affirme que, considérant les mesures de sécurité qui sont en place, le quai ne représente aucun danger pour la population.

Coraine Driscoll affirme que des travaux prévus par la STQ à l’été 2017 et approuvés par Pêche et Océan Canada n’ont jamais été réalisés. Selon elle, c’est que la STQ ne veut pas procéder à la réfection du quai tant qu’il ne lui appartiendra pas.

Coraine Driscoll somme Pêche et Océan Canada, qui est toujours propriétaire du quai, de procéder à la réfection de l’infrastructure afin d’assurer la sécurité de la population de Saint-Augustin.

Le préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent, Randy Jones se scandalise également de la situation.

Avec au moins deux quais en piteux état dans la région, Randy Jones estime que gouvernement fédéral néglige les populations de la Basse-Côte-Nord.