Retour

Saint-Jean au N.-B. compte toujours sur la construction d'Énergie Est

Plusieurs leaders locaux à Saint-Jean au Nouveau-Brunswick comptent toujours sur la construction de l'oléoduc Énergie Est, malgré les nombreuses embûches que rencontre le projet. Ils ont exprimé leur appui pour le pipeline à l'occasion d'un discours d'une dirigeante d'Irving Oil.

Sarah Irving a livré un discours à l'occasion de la remise du prix annuel du port de Saint-Jean, offert à son père Arthur Irving.

La vice-présidente exécutive d'Irving Oil a évoqué les réalisations de la compagnie, sans toutefois mentionner le projet d'oléoduc, qui partirait de l'Alberta pour se rendre à la raffinerie de Saint-Jean.

Sarah Irving n'a pas mentionné l'oléoduc dans son discours, mais elle a assuré qu'elle voulait que la compagnie fasse encore plus d'affaires à Saint-Jean.

Pour Ed Doherty, ministre et député libéral de Saint-Jean, l'oléoduc est essentiel à l'économie de la région. « C’est une partie absolument essentielle du développement économique de Saint-Jean et du Nouveau-Brunswick », affirme le député libéral.

Un avis partagé par le président-directeur général du port de Saint-Jean, Jim Quinn.

« Je pense que les hydrocarbures continueront d’être une partie importante de notre avenir rapproché, » lance-t-il, même si le monde est en train de connaître une transition vers des énergies plus vertes.

Selon lui, cela rend le projet Énergie Est important pour desservir les marchés internationaux.

Les représentants d'Irving Oil ont refusé de répondre à nos questions.

Les groupes environnementalistes, ailleurs au pays, demandent à l'Office national de l'Énergie de suspendre ses consultations.

Ces groupes estiment que TransCanada n'a pas fourni suffisamment de détails sur le tracé exact de l'oléoduc.

Plus d'articles

Commentaires