Retour

Saison touristique : les bateliers de Percé partiront de L’Anse-à-Beaufils

Les bateliers se préparent à démarrer la saison à partir du quai de L'Anse-à-Beaufils, un village situé à quelques kilomètres à l'ouest de Percé. Des navettes transporteront les touristes de Percé jusqu'à L'Anse-à-Beaufils.

Un texte de Joane Bérubé

Même si les autorités de Pêches et Océans Canada refusent de se prononcer avant une inspection en profondeur qui sera réalisée au printemps, à Percé, la crainte que le quai demeure fermé pour l’été se fait de plus en plus vive.

Les bateliers de Percé, qui effectuent les croisières vers le rocher Percé et l’île Bonaventure, n’ont eu jusqu’à maintenant aucun contact, ni avec les responsables municipaux, ni avec des représentants du ministère.

La porte-parole des bateliers, Mona Cahill, estime que rien ne leur laisse croire qu’il y aura prochainement des contacts. « L’an dernier, nous avons été dans les derniers à savoir que le quai allait être fermé au début de la saison », indique Mme Cahill.

Avant la démission à l’automne du maire, André Boudreau, et d’un groupe de conseillers, des pourparlers entre la Municipalité et Pêches et Océans étaient en cours, pour la rétrocession des installations.

Le ministère avait accepté de livrer un quai complètement neuf. Toutefois, la Ville de Percé n’était pas parvenue à s’entendre avec les bateliers sur la constitution d’une réserve pour assurer l’entretien du quai.Depuis, la Ville a été prise en charge par le ministère des Affaires municipales. Les tempêtes de décembre et de janvier derniers ont par ailleurs causé des dégâts qui mettent en péril l’utilisation du quai, lors de la prochaine saison.