Retour

Salon international de l'auto de Détroit 2018 : tendances à surveiller

Le Salon international de l'automobile d'Amérique du Nord (NAIAS) débute officiellement à Détroit lundi. Quelques tendances sont à prévoir lors de cette grande messe de l'industrie automobile.

Un texte de Colin Côté-Paulette

Les voitures autonomes

Bien que le Salon de l'auto de Détroit ne soit pas réputé pour son aspect technologies de pointe, plusieurs conférences à propos des voitures autonomes sont à l'horaire.

« C'est ce qui permet au salon de garder sa pertinence », croit le professeur à la faculté des sciences de l'administration à l'Université Laval, Yan Cimon.

Le 17 janvier notamment, trois panels se pencheront sur ces véhicules sans conducteur, sans volant et sans pédale qui s'apprêtent à prendre d'assaut les routes.

« Cette année il y a moins de pessimisme qu'il y en a eu dans les années précédentes. Dans certaines catégories de véhicules, les ventes vont très bien », ajoute M. Cimon.

Les « Oscars de l'industrie automobile »

Tôt lundi matin, on connaîtra la voiture, le camion ainsi que le véhicule utilitaire sport de l'année.

En lice, la Camry de Toyota, l'Accord de Honda, la Stinger de Kia et l'Expedition de Ford pour en nommer que quelques-uns.

C'est la Pacifica de Fiat-Chrysler, assemblée à Windsor en Ontario, qui avait remporté le titre de véhicule utilitaire sport en 2017.

Le retour des voitures exotiques au salon

Après 11 années d'absence, le public pourra admirer des voitures dites exotiques, de marque Lamborghini ou Jaguar par exemple.

Ce ne sont toutefois pas les constructeurs automobiles qui seront présents, mais bien des concessionnaires du Michigan qui viendront présenter leur flotte à vendre.

Il y aura aussi quelques « flash-backs », comme Ford qui lancera une Mustang GT Bullitt 2018, réplique de celle conduite par Steve McQueen dans le film Bullitt.

« Le salon de Détroit se sert de son historique pour faire jouer un peu la nostalgie et la fibre émotive », pense M. Cimon.

Les voitures vertes

« Dans ce créneau-là, par les années passées des constructeurs avaient choisi d'abandonner ce type de véhicules, vous allez quand même en voir dans les salons, notamment celui de Détroit », avance le professeur en stratégie.

D'après M. Cimon, une catégorie de consommateurs est loyale et a les moyens pour ce type de véhicules.

C'est d'ailleurs la Volt de Chevrolet qui a remporté le titre de voiture de l'année l'an dernier.