Retour

Se lancer en affaires pendant les vacances d’été

Plusieurs étudiants collégiaux et universitaires ont choisi de développer leur fibre entrepreneuriale cet été plutôt que de se trouver un emploi temporaire. Dans la région de York, ils sont une douzaine à prendre part au programme Entreprise d'été.

Un texte de Marie-Hélène Ratel

Certains de ces jeunes entrepreneurs comptent poursuivre leurs activités après le retour en classe.

Les biens et services qu’ils vendent sont très diversifiés, passant des cours de natation aux meubles construits à la main.

À 18 ans, Kieran Charnock pense déjà à sa future compagnie de construction de maisons écoénergétiques.

Pour l’instant. il dit commencer à petite échelle avec son entreprise Charnock Custom Built. Il construit et vend des meubles et profite de son expérience cet été pour se familiariser avec le milieu des affaires.

De son côté, Danika Bertrand dit aussi toujours eu la fibre entrepreneuriale.

Au coeur de sa fin de session universitaire en avril dernier, elle a lancé sa compagnie d’étuis pour iPhone Oh So Wild, des étuis en cuir et en bois qu'elle grave à la main.

Le programme Entreprise d’été, subventionné par la province, offre aux participants une bourse de 3000 dollars.

Les étudiants peuvent aussi compter sur le soutien de mentors de leur région, comme Angela Dacey, qui gère une compagnie de développement personnel.

Selon le directeur des initiatives en développement économique à la région de York, Jonathan Wheatoe, c’est grandement grâce à ces échanges avec les mentors que les jeunes prennent conscience des défis du milieu.

L’an dernier, le tiers des participants au programme dans la région de York a maintenu les activités de son entreprise après l'été.