Retour

Sears : des gestionnaires recevront des primes malgré la faillite

Sears Canada a obtenu l'approbation du tribunal mercredi de verser une dernière prime de 2,8 millions de dollars à des employés du siège social jugés « essentiels » pour aider l'entreprise à traverser le processus de liquidation.

Ses primes promises ne devaient être payées que si l'entreprise trouvait un moyen de survivre.

En juin, l'ancien géant canadien de la distribution au détail avait promis de verser près de 8 millions de dollars en primes pour inciter une quarantaine de hauts dirigeants et cadres supérieurs à rester pendant la crise.

Près de 4 millions de dollars ont déjà été distribués à des gestionnaires, qui ont quitté leur emploi depuis.

Au total, Sears versera jusqu'à 6,5 millions de dollars en paiements de primes au personnel du siège social depuis que l'entreprise s'est placée sous la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies en juin jusqu'à sa fermeture définitive.

Entre-temps, plus de 16 000 employés qui ont récemment perdu ou qui vont bientôt perdre leur emploi ne recevront aucune indemnité de départ. Bon nombre d'entre eux toucheront par ailleurs des pensions de retraite réduites.

« Je suis vraiment contrariée, je suis dégoûtée par la situation », indique Mina Iannino, une ancienne employée de Toronto.

Plutôt que d'aider le détaillant à liquider, Mme Iannino estime que le personnel concerné par ces bonus devrait faire preuve de solidarité avec les employés licenciés et refuser de faire leur travail.

« Ils devraient simplement abandonner l'entreprise », note-t-elle.

Plus d'articles

Commentaires