Retour

Site de l'ancienne usine Aleris : manque à gagner important pour Trois-Rivières

On dirait que le temps s'est arrêté et que rien n'a bougé sur le site de l'ancienne usine Aleris depuis sa fermeture en 2008. Mais le compte de taxes municipales continue de grimper. Radio-Canada a appris que le propriétaire des lieux doit près de 640 000 $ à la Ville de Trois-Rivières.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

En date du mercredi 19 octobre 2016, la compagnie TR Développement, appartenant à l'américain Tim Martinez, avait un compte en souffrance de 638 463 $ en taxes impayées.

Un montant qui s'accumule quotidiennement depuis la fermeture de l'usine de transformation d'aluminium en 2008.

Selon le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant, les appels se sont multipliés pour tenter de joindre Tim Martinez, mais sans succès.

M. Toutant assure que la Ville fait tout ce qui est en son pouvoir pour récupérer cet argent, mais il admet que les attentes ne sont pas très élevées.

« Pour l'instant ce qu'on a fait c'est de régulariser tous les papiers légaux pour s'assurer de protéger notre créance si éventuellement il y a possibilité de récupérer ces sommes-là », explique Yvan Toutant.

Sols contaminés

Les sols contaminés représentent également une préoccupation importante du côté de la Ville de Trois-Rivières, même si c'est le ministère de l'Environnement qui est responsable du dossier.

« On a bien confiance en eux. Ils gèrent bien le dossier. Eux aussi veulent récupérer certains montants. Ils ont fait des travaux dans l'usine », mentionne M. Toutant.

La Ville de Trois-Rivières ne s'en cache pas, elle aimerait éventuellement développer ces terrains qui sont très bien situés dans ce secteur industriel.

Tant et aussi longtemps qu'il n'y a pas décontamination des terrains, aucun immeuble ne peut être construit.

Le ministère de l'Environnement, qui avait entre autres octroyé un contrat pour sortir des produits dangereux de l'usine Aleris il y a quelques années, nous mentionne que notre demande d'information est toujours en traitement.