Retour

SNC-Lavalin et CIMA+ poursuivies pour des erreurs de conception du nouvel échangeur Turcot

Le gouvernement du Québec poursuit SNC-Lavalin et CIMA+ pour des erreurs de conception de certaines structures du nouvel échangeur Turcot. Le montant de la poursuite pourrait atteindre plusieurs millions de dollars.

Un reportage de Marc Verreault

En 2009-2010, le ministère des Transports a confié aux deux entreprises la préparation de plans et des devis des travaux préparatoires pour le projet de reconstruction du complexe routier Turcot.

Québec a aussi confié au consortium formé par les deux entreprises la surveillance des travaux.

En 2014, le consortium découvre un problème dans la conception de certaines poutres. L'entrepreneur chargé des travaux doit suspendre ses activités dans l'attente de plans pour effectuer les correctifs nécessaires.

Dans sa poursuite, Québec soutient que le consortium a dû revoir la conception de l'ensemble des appareils d'appui. Le gouvernement soutient que le consortium lui a remis des plans et des devis qui comportaient de graves déficiences, ce qui a affecté les autres chantiers en cours dans le complexe Turcot.

La poursuite soutient que le consortium n'a pas répondu aux mises en demeure qui lui ont été envoyées.

Québec réclame des dommages de 1,35 million de dollars. Le gouvernement se réserve aussi le droit de poursuivre le consortium pour une somme additionnelle d'environ 8 millions de dollars.

Plus d'articles

Commentaires