Retour

Sommelier en cannabis, un métier nouveau au Canada

Un atelier de deux jours sur l'art de vendre de la marijuana s'est déroulé à Vancouver devant des jeunes et des plus vieux d'origines ethniques confondues.

L’idée principale est d’enseigner le métier de sommelier en cannabis avant la légalisation fédérale de cette drogue.

Lors de l'atelier à l'Université Simon Fraser, les participants ont appris à distinguer la grande variété de produits de marijuana, que ce soit les teintures, ces concentrés pour voie orale, les baumes ou les types de plants.

Ils ont aussi mieux compris les nouvelles règles du marché.

« Dans un bon restaurant, le serveur connaît chaque détail de chaque plat », explique Adolfo Gonzalez qui menait l’atelier et qui travaille depuis 15 ans dans l’industrie.

Avec la légalisation de la marijuana récréative au Canada à partir du 17 octobre, M. Gonzalez estime que les boutiques spécialisées doivent mieux vendre leurs produits.

Il faut être « professionnel », souligne M. Gonzalez qui dirige avec Julie Domingo CannaReps, une entreprise qui organise d’autres ateliers à Calgary, Toronto et Victoria.

D’autant plus qu’aujourd’hui les magasins de marijuana de Vancouver ne peuvent vendre du cannabis uniquement pour des raisons médicinales. Or, à partir du 17 octobre, ces boutiques n’auront plus le droit de souligner les bénéfices thérapeutiques de leurs produits à base de marijuana.

M. Gonzalez a lancé son entreprise en remarquant que ces magasins spécialisés avaient du mal à recruter des travailleurs qualifiés. Il faut, dit-il, que ces derniers interagissent correctement avec les clients et donnent des informations exactes à propos de leurs produits.