Retour

Soulagement pour une ferme familiale de Bellevue : la moisson est terminée

Robert Tessier explique qu’après la pluie du mois d'octobre qui a freiné les récoltes, ils ont été en mesure de retourner dans les champs en novembre. Il a toutefois ajouté que ce n’était pas de tout repos puisque certains rangs contenaient beaucoup de boue. Par endroits, la boue était telle qu'ils ont dû abandonner le grain qui s'y trouvait, précise-t-il.

Vendredi soir à 18 h, on est retourné chez nous, on a ramené toutes les machines, le grain était dans les silos et on a pu s’asseoir avec la famille pour manger notre dîner ensemble.

Robert Tessier, agriculteur et directeur d'école

M. Tessier souligne qu’ils sont soulagés maintenant que la moisson est terminée, parce qu’ils ne s’attendaient pas à ce que les conditions météorologiques soient si favorables en novembre. La ferme de la famille Tessier a cultivé du canola, du blé et de l’orge cette année. Même si les grains sont entreposés dans les silos, Robert Tessier explique qu’ils doivent toujours s’assurer de faire sécher les grains de canola qui étaient encore humides au moment d'être récoltés.

Robert Tessier est aussi le directeur de l’école Blessed Marie Rivier de Prince Albert. Il affirme que la saison des moissons 2016 a été bien occupée, néanmoins, l'équipe de la ferme familiale est satisfaite. Un des défis qu’ils ont rencontré cette année est la présence de maladie dans les grains de blé. M. Tessier indique qu’ils ont été en mesure de bien contrôler la situation.

Les mois d'octobre et de novembre se sont inversés, dit le ministère

Une spécialiste des récoltes du ministère de l’Agriculture souligne que selon elle, c'est tout comme si les conditions météorologiques d’octobre et de novembre se sont inversées. Shannon Friesen estime que les deux premières semaines de novembre ont été idéales pour permettre aux agriculteurs de terminer les moissons.

La province va publier le rapport final des récoltes jeudi prochain. Shannon Friesen croit que la situation s’est améliorée depuis le dernier rapport du 24 octobre. Elle souligne toutefois que les régions du centre-est, du nord-est ainsi que du sud-ouest de la province ont connu quelques difficultés de plus puisque la terre y est très humide.