Retour

Spectacles à la côte magnétique de Moncton : la faiblesse du huard fait mal

La faiblesse du dollar canadien nuit à la présentation de spectacles à la côte magnétique de Moncton, si bien qu'il est fort probable qu'il n'y aura pas de méga spectacle en 2016.

« Ce sera très difficile, souligne André Hudon, producteur de Donald K Donald qui développe les spectacles à la côte magnétique. On est encore en discussion avec certains artistes, mais avec la dévaluation du dollar canadien, ce sera un défi. »

Plusieurs rêvaient de voir par exemple le spectacle de Peter Gabriel et de Sting, étant donné qu'ils seront en vedette au Festival d'été de Québec. Moncton aurait pu être un arrêt logique pour présenter ce spectacle.

« Le festival d'été de Québec est un événement qui est fortement subventionné par le gouvernement du Québec. Ils ont une panoplie de commanditaires qui vient éponger les exigences financières et c'est quelque chose qui n'existe malheureusement pas à Moncton. Le gouvernement provincial ne subventionne pas les événements à la côte magnétique », lance André Hudon.

À titre d'exemple, il mentionne le spectacle du groupe australien AC/DC présenté à la côte magnétique en 2015.

« Si on avait à refaire le spectacle d'AC/DC cette année, nos obligations en dollars américains représenteraient une facture additionnelle de 1,2 million. Une fois que l'on essaie de traduire tout ça dans la réalité de l'organisation d'un événement et d'un prix moyen de 100 $ le billet, il faudrait vendre 12 000 billets seulement pour couvrir la différence en argent », explique André Hudon.

D'autres provinces prennent le relais

Du côté de la Ville de Moncton, on admet que l'Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse ont peut-être pris une longueur d'avance dans l'organisation de spectacles d'envergure, mais que la ville bénéficie néanmoins de retombées économiques.

« Les autres provinces ont d'autres modèles, mais s'il y a un gros spectacle qui vient en Atlantique, tout le monde en bénéficie. Si vous assistez à un spectacle à l'Île-du-Prince-Édouard, il y a de fortes chances que vous vous arrêtiez à Moncton pour manger ou vous loger », raconte Isabelle LeBlanc, directrice des communications à la Ville de Moncton.

Dans le passé, la présentation de méga spectacles à la côte magnétique a injecté entre 6 et 8 millions dans les coffres de la ville.

Avec les informations d'Anne-Marie Parenteau

Plus d'articles

Commentaires