Près de 120 000 bitcoins ont été dérobés d'une place boursière de Hong Kong mardi. C'est l'une des violations de sécurité les plus graves jamais survenues dans ce secteur.

Cette somme, qui représente 0,75 % de la totalité des bitcoins en circulation dans le monde, vaudrait de 65 à 72 millions de dollars américains, selon les sources.

La bourse Bitfinex, un important lieu d'échange de la monnaie virtuelle, a suspendu les transactions après avoir découvert une violation de sa sécurité. Elle confirme que certains de ses clients se sont fait voler leur argent et qu'elle a rapporté la chose aux autorités. Un de ses directeurs, Zane Tackett, a indiqué à Reuters que 119 756 unités avaient été dérobées et qu'aucune décision n'avait encore été prise au sujet des mesures à adopter.

Bitfinex dit cependant coopérer pleinement avec les autorités et avoir en plus ouvert sa propre enquête.

Le cours de la monnaie virtuelle a chuté de 23 % sur la plateforme BitStamp lorsque la nouvelle de ce vol a été publiée. Sa valeur remontait lentement mercredi.

M. Tackett a souligné que l'incident ne démontrait pas une faiblesse de la chaîne de blocs, la technologie utilisée pour générer et encrypter les bitcoins et qui leur permet d'être échangés partout dans le monde.

On ne sait toujours pas avec certitude si des gens de l'interne pourraient avoir été impliqués ou si ce vol est le fruit d'un piratage, mais Bloomberg News rapporte que cette seconde piste est la plus probable.

La Chine domine largement les transactions dans cette cryptomonnaie, quelque 90 % des échanges se faisant en yuan.

En 2014, l'équivalent en bitcoins d'environ 650 millions de dollars américains avait été dérobé dans la place boursière de Tokyo MtGox, qui avait ensuite dû faire faillite. Des pirates avaient alors réussi à s'introduire dans les systèmes de la bourse.

Plus d'articles

Commentaires