Retour

St-Méthode devient la première boulangerie sans OGM au pays

La boulangerie St-Méthode marque le coup pour son 70e anniversaire. L'entreprise familiale de la région de Thetford Mines a éliminé les organismes génétiquement modifiés (OGM) de tous les produits qu'elle vend et distribue chaque jour dans 800 points de vente québécois.

Un texte de Guylaine Bussière

La boulangerie, née dans le secteur de Saint-Méthode de la petite municipalité d'Adstock, fabrique 150 000 pains quotidiennement.

Benoît Faucher, qui dirige l'entreprise créée par ses parents en 1947, explique qu'il a travaillé sans relâche avec ses fournisseurs pour arriver à éliminer les OGM des produits de base qui entrent dans la fabrication de ses pains.

Cette démarche, qui a mis plus d'un an à aboutir, s'inscrit dans les valeurs de l'entreprise, qui a pris de l'expansion en misant sur les produits santé.

Benoît Faucher mentionne que c'est grâce à ce créneau que la boulangerie St-Méthode a réussi à poursuivre sa croissance et à maintenir ses parts de marché au fil des ans.

« Près d'un pain sur deux, 50 % des pains santé, des pains à grains, c'est la boulangerie St-Méthode qui les produit au Québec actuellement », souligne M. Faucher.

« Avoir continué à faire du pain blanc comme les grosses boulangeries, c'est sûr qu'on n'existerait plus », prétend pour sa part son frère Gaston, le boulanger de la place.

Avec un chiffre d'affaires de 80 millions de dollars annuellement, l'entreprise souhaite augmenter sa production et créer de nouveaux produits. L'objectif est d'atteindre des ventes de 100 millions de dollars en 2020.

Pour y parvenir, Benoît Faucher prévoit des investissements majeurs et l'agrandissement des installations de St-Méthode dès l'an prochain.

« Avec l'expansion, je pense qu'on pourrait facilement passer à 250 000 pains par jour, ce qui pourrait donner plus d'un million de pains par semaine. »

Alors que Benoît Faucher parle d'augmenter la production, son frère Gaston, lui, est en voie d'élaborer une 36e variété de pain pour la boulangerie. Un produit qui répondra aux tendances du marché et aux attentes des consommateurs, promet-il.

La boulangerie, qui emploie 330 personnes, compte actuellement sur 11 centres de distribution afin d'assurer la livraison partout en province.

« Au Québec, il ne faut pas dire qu'on est né pour un petit pain. Je pense qu'on vaut plus que ça! » plaisante Benoît Faucher.

Plus d'articles

Commentaires