Retour

Starbucks éliminera les pailles de plastique d'ici 2020

Le géant Starbucks éliminera d'ici deux ans les pailles de plastique de toutes ses succursales, évoquant la menace que constituent ces déchets pour les océans.

La chaîne de cafés devient ainsi la plus grande entreprise de restauration au monde à renoncer à ces pailles jetables.

Cette annonce survient une semaine après que la ville de Seattle, où Starbucks a vu le jour, eut banni les pailles et les ustensiles de plastique.

D'ici 2020, Starbucks se tournera plutôt vers des pailles fabriquées à partir de matériaux biodégradables comme le papier, de même que des couvercles qui ne requièrent aucune paille.

Ces couvercles font déjà leur apparition à Seattle et à Vancouver. Ils se propageront ailleurs aux États-Unis et au Canada l'année prochaine avant d’être déployés en Europe.

L'enjeu des pailles de plastique fait surface dans bien des conseils d'administration.

En mai, la Ville de Vancouver a voté pour interdire la distribution de pailles en plastique de même que des contenants pour emporter et des gobelets en mousse de polystyrène.

McDonald's a récemment annoncé qu'il passerait à son tour aux pailles de papier au Royaume-Uni et en Irlande d'ici l'an prochain, en plus de mettre d'autres pailles plus écologiques à l'essai aux États-Unis. Une décision reste encore à prendre du côté du Canada.

La chaîne rivale A&W Canada s'est pour sa part engagée à éliminer toute paille de plastique de ses restaurants d'ici la fin de cette année.

Bien que cet enjeu environnemental fasse couler beaucoup d'encre, les pailles jetables ne représentent que 4 % des déchets de plastique comptabilisés par unité, et bien moins par poids. Elles ne constituent que 2000 des 9 millions de tonnes de déchets de plastique qui aboutissent annuellement dans les océans.

Cependant, ceux qui appuient la restriction des pailles de plastique disent qu’elles sont souvent inutiles et qu’une interdiction joue un rôle symbolique.