Retour

Statoil délaisse l'Alberta pour se concentrer sur les hydrocarbures extracôtiers de T.-N.-L.

La compagnie Statoil vend ses intérêts dans les sables bitumineux de l'Alberta pour concentrer ses efforts sur les hydrocarbures extracôtiers au large de Terre-Neuve.

La pétrolière norvégienne vend ses intérêts dans l'ouest à la compagnie Athabasca Oil pour 832 millions de dollars.

Selon le président de l'entreprise au pays, Paul Fulton, Terre-Neuve-et-Labrador est une pièce importante des avoirs globaux de la compagnie.

Statoil produit environ 20 000 barils par jour à partir de ses puits dans trois champs pétroliers au large de la côte est de Terre-Neuve.

Pas d'autres investissements

« Nous continuons à développer nos actifs dans la province, mais n'annonçons pas d'investissements supplémentaires. Cela dépendra de notre capacité à bien développer ces actifs », a souligné M. Fulton.

Statoil a procédé a des investissements considérables dans le secteur de la passe Flamande au large de Terre-Neuve. « À ma connaissance, l'entreprise a investi près de 1 milliard de dollars pour l'exploration en compagnie d'autres partenaires », indique le président de l'Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers, Bob Cadigan. « C'est signe d'un engagement solide. »

M. Cadigan est d'avis que Statoil a pu choisir de délaisser les sables bitumineux pour se concentrer sur ses projets extracôtiers, qui produisent moins d'émissions de gaz à effet de serre, dit-il.

Avec les informations de Mark Quinn

Plus d'articles

Commentaires