Retour

Suncor revient à la charge pour l'achat de Canadian Oil Sands

Suncor Energy a à nouveau pressé, mardi, les actionnaires de Canadian Oil Sands (COS) d'accepter immédiatement son offre hostile pour acheter la totalité de leurs actions.

La pétrolière rappelle que son offre prend fin vendredi 8 janvier, à 18 h, heure des Rocheuses. Elle promet de donner un quart d'une action de Suncor pour chaque action de COS, ce qui représente 8,82 $ en tenant compte du prix de l'action de Suncor à la fermeture des marchés le 4 janvier. C'est 42 % de plus que les 6,19 $ proposés lors de l'offre initiale, souligne Suncor.

« Les actionnaires de COS sont fortement encouragés à céder immédiatement leurs actions à l'offre de Suncor pour tirer avantage des primes et continuer d'être actionnaires de Suncor qui est une entreprise très forte, très diversifiée et stable », écrit Suncor dans un communiqué.

« Vous devez agir maintenant si vous souhaitez accepter notre offre », a enchaîné le président Steve Williams lors d'une conférence téléphonique, en rappelant qu'il exclut de prolonger encore son offre.

Guerre des mots

Suncor réagit à la sortie de COS qui a prôné lundi l'indépendance et le rejet de l'offre non sollicité de Suncor.

La rhétorique a monté d'un cran avec l'appel de l'éminent homme d'affaires Seymour Schulich, qui a utilisé une pleine page de publicité de journal pour recommander lui aussi le rejet de l'offre de Suncor. « C'est un fait que Suncor a davantage besoin de Canadian Oils Sands que le contraire », écrit Seymour Schulich qui détient près de 5 % des actions de COS.

Dans une entrevue mardi à CBC, il ajoute que beaucoup de personnes lui ont signifié leur opposition face à l'offre de Suncor.

Plus d'articles

Commentaires