Retour

Sursis pour l’usine Silicium Québec de Bécancour

Les 175 employés de l'usine Silicium Québec de Bécancour au Centre-du-Québec ont reçu une bonne nouvelle mardi: leur employeur s'engage à investir 12,6 millions de dollars dans l'entreprise et à préserver leur emploi pour au moins deux ans, grâce à une entente avec le gouvernement du Québec.

Un texte de Claudie Simard

Québec s’engage à réduire la facture d’électricité de l’usine Québec Silicium pendant deux ans. Le rabais pourrait atteindre vingt pour cent, ce qui représente plusieurs millions de dollars. Des économies que la direction souhaite investir dans la modernisation de ses équipements.

Je pense que c’est un scénario gagnant-gagnant

Pierre Arcand, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation

L'entente stipule que le pourcentage de réduction de la facture d'électricité variera en fonction du prix du silicium sur les marchés.

« Si le prix qui est demandé pour le silicium est plus élevé, évidemment il y a moins de réduction parce qu'il y a plus de revenus pour l'entreprise », a précisé le ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Pierre Arcand.

Si les prix demeurent bas, le gouvernement compte compenser la perte de revenus avec une baisse de tarif.

« Il y a une situation d’urgence »

Le directeur de l’entreprise Benjamin Crespy, estime que le marché du silicium est précaire.

La situation est urgente non seulement à cause du prix de vente de la matière, mais aussi parce que les installations doivent être rénovées.

L'usine Silicium Québec existe depuis 40 ans et certains appareils ont été acquis dès le début.

Silicium Québec s’est engagée à investir un minimum de 12.6 millions de dollars au cours des quatre prochaines années.

Avec la modernisation des équipements, la direction souhaite augmenter la production.

Une nouvelle qui réjouit les 175 employés de l’usine, qui vivaient dans un climat d’insécurité depuis le lock-out qui a duré près de huit mois en 2013.

Plus d'articles

Commentaires