L'entreprise énergétique américaine SWN Resources a annoncé mercredi la fermeture de son bureau de Moncton, au Nouveau-Brunswick.

Un texte de Antoine Trépanier TwitterCourriel

Par voie de communiqué, SWN Resources affirme que l'incertitude entourant le développement du gaz de schiste au Nouveau-Brunswick a forcé l'entreprise à prendre cette décision.

« L'incertitude par rapport aux échéanciers pour le développement de ce projet a réduit la nécessité d'un bureau dans la province à ce moment. Pendant que l'incertitude persiste, nous suivrons ce dossier depuis nos quartiers généraux à Houston », écrit une porte-parole de l'entreprise.

Cette mesure toucherait seulement deux personnes. SWN affirme que ces employés recevront de l'aide, des indemnités et d'autres avantages durant cette transition.

Pour sa part, la porte-parole de l'Alliance anti-gaz de schiste, Denise Melanson, c'est plutôt une raison financière qui a mené l'entreprise à abandonner ses opérations quotidiennes en province.

« On voit dans les nouvelles que SWN Resources a des gros gros problèmes financiers. C'est comme plusieurs compagnies de gaz de schiste ou d'huile de schiste, le marché s'est écrasé. Probablement ils n'ont pas les moyens de rester dans une province où il n'est pas certain de pouvoir forer », soutient la porte-parole de l'Alliance anti-gaz de schiste, Denise Melanson.

L'action de la Southwestern Energy Co. (SWN) a clôturé en forte hausse (9,27 %) mercredi sur les marchés boursiers, mais la tendance est la baisse depuis plus d'un an.

En décembre 2014, le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé l'imposition d'un moratoire sur la fracturation hydraulique. Les entreprises gazières ont toujours le droit de poursuivre leurs travaux d'exploration, mais n'ont pas le droit de poursuivre des opérations d'extraction par voie de fracturation hydraulique.

Dans les dernières années, SWN Resources s'est retrouvé au milieu de plusieurs manifestations dans la région de Kent, au Nouveau-Brunswick. Une émeute a d'ailleurs éclaté en octobre 2013 lorsque l'entreprise menait des tests sismiques.

Plus d'articles

Commentaires