Retour

Taux de chômage et création d'emplois : qui dit vrai?

Dès le lancement de la campagne hier, Stephen Harper et Thomas Mulcair ont avancé des chiffres différents sur l'emploi.

Un texte de Denis-Martin Chabot

Qui dit vrai? Vérification faite : les deux! C'est un peu comme l'histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein.

Le nombre d'emplois a augmenté, mais la population aussi

Pour regarder ce graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici

Si, comme le fait Stephen Harper, on regarde le verre se remplir depuis le creux de la crise économique en juin 2009, le nombre d'emplois est passé de 16 674 100 à 17 947 400, soit 1  273 300 de plus. Il a raison.

Mais si l'on compare cette affirmation avec la situation avant la crise, en octobre 2008, quand le verre s'est mis à se vider, le portrait s'avère différent. Il ne s'est créé que 875 400 emplois.

De plus, Stephen Harper a raison de dire qu'il n'y a jamais eu autant de Canadiens au travail qu'aujourd'hui. Il ne précise toutefois pas que pendant la même période, la population active, donc le nombre de travailleurs potentiels, a aussi augmenté. Entre juin 2008 et juin 2015, elle a progressé de 9 %.

Le nombre de chômeurs aussi

Quant au nombre de chômeurs, Thomas Mulcair a aussi raison : il est passé de 1 104 600 en octobre 2008 (avant la crise) à 1 303 900, donc 199 300 de plus.

Toutefois, le taux chômage (qui représente le nombre de personnes au chômage divisé par la population active) a baissé. Il est redescendu à 6,8 % en juin 2015, alors qu'il était de 8,7 % en juin 2009, au creux de la crise.

Ce qui s'avère toujours plus élevé que le taux de chômage enregistré avant la crise en octobre 2008, à 6,1 %.

Pour regarder l'évolution du taux de chômage sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires