Retour

Tempête à Saskatoon : SGI met en garde contre les réclamations frauduleuses

Des fraudeurs profitent de la tempête du 10 juillet pour tenter de faire de fausses réclamations. La Société d'assurances de la Saskatchewan fait circuler des photos sur internet montrant des allégations frauduleuses de dommages causés par la grêle à Saskatoon.

Les tempêtes de grêle amènent chaque année des milliers de réclamations aux compagnies d'assurances et certaines d'entre elles sont fausses.

La définition de la fraude pour SGI comprend, entre autres, le gonflement des réclamations de dommages subis par les tempêtes.

« Nous sommes engagés à enquêter sur toute réclamation suspecte et douteuse. Nos employées et nos partenaires sont des experts dans ce secteur et ils savent quoi rechercher », a indiqué Marie Schultz, la porte-parole de SGI, dans un communiqué.

« Une marque faite avec un marteau peut sembler similaire, mais il y aura des rainures et des éraflures au centre, tandis que la grêle fera une marque plus lisse et n'abîmera pas la peinture de la voiture », explique Brad Classen.

La réparation nécessaire pour faire disparaître le dommage causé par la grêle est simple, selon l'expert : il suffit de pousser la carrosserie de l'intérieur vers l'extérieur, en utilisant des outils très spécifiques.

L'expert doit ensuite éclairer la partie abîmée sur la voiture pour mettre en évidence la structure et effectue de légers massages circulaires jusqu'à ce que la bosselure disparaisse.

Jusqu'ici, SGI a reçu 20 demandes de réclamations concernant la grêle et les véhicules submergés le 10 juillet, en particulier provenant du quartier de la Confédération.

SGI rappelle que toutes les fausses soumissions sont considérées comme des actes illégaux.

Plus d'articles

Commentaires