Retour

Temrex et les producteurs de bois devant la Régie des marchés agricoles

Le Syndicat des producteurs de bois de la Gaspésie et l'usine Temrex de Nouvelle ne s'entendent pas sur le prix du bois.

Un texte de Pierre Cotton avec la collaboration de Joane Bérubé

Le différend s'est retrouvé devant la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec, lundi.

Le syndicat estime que Temrex ne respecte pas les termes d'un contrat prévoyant l'achat de 20 000 mètres cubes de bois par année à un prix déterminé et qui comporte des clauses d'ajustement en fonction des prix du marché.

La dernière entente a pris fin le 31 mars 2017 et doit être renouvelée. Aucune livraison de bois n'a été faite depuis.

Selon le président du Syndicat des producteurs de bois, Berthold Gagné, Temrex cherche plutôt à réduire le prix payé aux producteurs privés de la Gaspésie.

« Je ne suis pas capable de comprendre que l'an passé quand le bois était 500 $ c'était tel prix, là, il est à 640 $ et il nous demande une baisse de prix. Comment je peux expliquer ça moi comme président à mes producteurs quand je suis en assemblée? », demande M. Gagné.

Temrex n'a pas voulu émettre de commentaires.

La Régie des marchés agricoles rendra une décision dans les prochaines semaines.

Le Syndicat des producteurs de bois de la Gaspésie explique que le prochain contrat avec Temrex prendra effet lorsque la décision de la Régie sera rendue publique.

Deux jours d'arbitrage sont prévus à Bonaventure.

Plus d'articles