Retour

Toujours pas de prix pour le homard, les pêcheurs s'impatientent

Les pêcheurs de homard au Nouveau-Brunswick reprochent aux transformateurs de ne leur avoir fait aucune offre de prix pour leurs prises après plusieurs jours de pêche.

L’Union des pêcheurs des Maritimes dit entendre des rumeurs selon lesquelles les prix seraient similaires à ceux de l’an dernier, mais qu’aucune usine ne se prononce à ce sujet.

« La pêche [a commencé] dimanche, c’est inacceptable que l’on sorte encore une fois pêcher sur des rumeurs. On pêche en fonction de promesses, des paroles qui par le passé n’ont pas toujours été tenues. Quelle entreprise peut fonctionner ainsi? », déplore le pêcheur Gaëtan Robichaud, vice-président de l’UPM au Nouveau-Brunswick.

L’UPM dénonce cette approche des industriels et leur demande d’agir rapidement pour offrir un prix aux pêcheurs.

« Chaque année, cette pratique paralyse toute l’industrie, ajoute M. Robichaud. Nos membres se demandent ce que les acheteurs attendent. La frustration monte chez nos membres, ce type d’action n’encourage certainement pas à demeurer fidèle à un même acheteur. »

Les pêcheurs se disent frustrés puisque beaucoup d’efforts sont faits pour améliorer la ressource et préserver une pêche durable.

Plus d'articles