Retour

Tournage à Forestville : les résidents fébriles

L'engouement des habitants était palpable lundi à Forestville quelques jours après le début du tournage de la série américaine tirée du best-seller La vérité sur l'affaire Harry Quebert.

La présence de vedettes dans la petite municipalité n'est pas passée inaperçue.

« On a aperçu Patrick Dempsey qui joue dans Grey's Anatomy, on l'a vu à plusieurs places, au golf, dans les restaurants! », raconte Karine Moreau, une résidente de Forestville.

Un autre citoyen, Claude Duguay, remarque que les moyens déployés par la production sont importants. « On voit juste avec les machineries qu'ils ont, l'organisation qu'il y a, ça coûte un bras. Je ne sais pas, ils disent que c'est un film d'une valeur de 4 millions. Ce n'est quand même pas peu dire pour une petite municipalité de 3300 personnes! »

De nombreux résidents et commerçant en profitent pour faire des affaires d'or. Certains ont loué leur maison pour accueillir l'équipe de tournage. Pour leur part, des entrepreneurs en profitent pour gonfler leurs ventes. C'est le cas notamment de Steeve Ross qui a décroché un contrat équivalent à 20 % de son chiffre d'affaires annuel.

Plusieurs citoyens ont affirmé s’être procuré le roman de Joël Dicker qui est en train d'être adapté à l’écran.

Un secret bien gardé

Pour faire affaire avec les équipes du tournage, il faut respecter des règles strictes.

Au grand malheur des curieux, tous les travailleurs qui ont pu traverser les barrières ou qui ont hébergé les acteurs ont signé une entente afin de respecter la confidentialité de la production. Ils ne peuvent pas partager les secrets dont ils sont témoins.

Il faudra attendre que la série soit diffusée au petit écran pour que soit levé le mystère entourant les coulisses de cette production.

L’équipe de production n’était pas disponible lundi pour répondre aux questions de Radio-Canada.

Plus d'articles

Commentaires