Retour

Tournée post-budgétaire de Diane Lebouthillier en Gaspésie

À l'instar de son chef Justin Trudeau en tournée pour rencontrer les Canadiens, la ministre du Revenu et député de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, réalise une tournée de la région.

Un texte de Joane Bérubé

Le dernier budget Morneau est à l’ordre du jour des discussions avec les citoyens et les élus.

La ministre du Revenu tient notamment à faire valoir que son gouvernement vient de réinvestir 99 millions de dollars supplémentaires pour le Québec dans Développement économique Canada. Elle souhaite que les entreprises de la Gaspésie présentent des projets afin de profiter de ces crédits additionnels.

Travail saisonnier

La ministre en profite aussi pour discuter de l’assurance-emploi.

Au total, 250 millions de dollars sur trois ans seront consacrés à aider les travailleurs saisonniers.

Mme Lebouthillier fait notamment valoir que son gouvernement reconnaît maintenant les besoins de l'économie saisonnière. « Pour moi, relève la ministre, c’est un pas qui est majeur parce que c’est vraiment une situation spécifique à la Côte-Nord, au Bas-Saint-Laurent, à la Gaspésie et aux Maritimes. On ne retrouve pas cette problématique ailleurs dans le reste du Canada. »

La visite en Gaspésie du ministre du Développement social, Jean-Yves Duclos, l’été dernier aura porté ses fruits, croit la ministre.

« On a eu par la suite une table de réflexion qui s’est mise en place, on a une des réunions en novembre, en décembre et en janvier avec des gens qui venaient du secteur des pêches, des industriels, du tourisme et des chambres de commerce de l’ensemble du comté », raconte la ministre.

En attendant que des mesures à long terme soient mises en place, Diane Lebouthillier rappelle que le budget Morneau prévoyait qu'un montant de 10 millions de dollars serait disponible dès maintenant pour les travailleurs du Québec et des Maritimes touchés par « le trou noir de l'assurance-emploi », soit cette période où les travailleurs saisonniers attendent leur retour à l’emploi, mais ne reçoivent plus de prestations.

La ministre explique que les nouvelles sommes investies par son gouvernement dans le régime d’assurance-emploi pourront aussi permettre d’offrir de la formation aux travailleurs saisonniers. Elle rappelle que la pénurie de main-d’œuvre est aussi un problème gaspésien.

Les pêches

L’industrie des pêches des provinces de l’Atlantique se partagera 325 millions de dollars, selon le dernier budget fédéral. Rien n’a été annoncé pour les Gaspésiens.

La ministre Diane Lebouthillier soutient que le Québec aura sa part et que les discussions sont en cours entre le ministre responsable de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Laurent Lessard, et le ministre fédéral des Pêches, Dominic LeBlanc.

« Il faut comprendre, dit la ministre, que les provinces maritimes travaillaient d’un commun accord et ont fait des démarches. Ce n’est pas quelque chose qui est arrivé la semaine dernière. Il y a eu un travail concerté pour aller chercher un fonds des pêches pour l’Atlantique. »

Diane Lebouthillier fait valoir qu’Ottawa financera aussi la rénovation des ports pour petits bateaux à la hauteur de 250 millions de dollars en deux ans. Le ministre LeBlanc devrait, dit-elle, annoncer les sommes spécifiquement consacrées aux ports de la Gaspésie, dont celui de Sainte-Thérèse.

Diane Lebouthillier était aux Îles-de-la-Madeleine la semaine dernière puis à Gaspé et en Haute-Gaspésie en début de semaine. Elle terminera la tournée de sa circonscription dans la Baie-des-Chaleurs.

Plus d'articles