Retour

Tramway : des organisations de Québec unissent leur voix pour vendre le projet

Quatre groupes de Québec unissent leur voix pour vendre le projet de tramway. L'Institut de développement urbain du Québec, Accès transport viables, le Conseil régional de l'environnement et la Chambre de commerce veulent en parler pour le faire connaître et déboulonner certains mythes.

Le quatuor indique que le futur réseau de transport structurant sera bénéfique pour les citoyens et le secteur économique.

Le projet « ouvre une nouvelle ère de développement immobilier et urbain à Québec », affirme la présidente du Conseil régional de l’Institut de développement urbain du Québec (IDU), Nathalie Roussin.

« C’est un projet [...] qui est vraiment basé sur les flux de déplacements, qui est basé sur la densité des déplacements qu’on observe à Québec », souligne le directeur général d’Accès transports viables, Étienne Grandmont.

Meilleure adhésion

Selon le directeur général du Conseil régional de l’environnement, Alexandre Turgeon, des efforts supplémentaires doivent être faits pour parler du futur tramway, et ainsi favoriser une meilleure adhésion auprès de la population.

Un nouveau sondage effectué par la firme SOM, révèle que 56 % des citoyens de la région sont favorables au projet de près de 3 milliards de dollars.

Alexandre Turgeon croit que l'adhésion devrait atteindre 70 % si les différents acteurs du milieu décident de favoriser les échanges sur le sujet.

« Il faut parler du projet, en prendre connaissance dans ses détails [...] Je suis convaincu que le jour où il va être là, le projet va faire l’unanimité dans la population », affirme-t-il, ajoutant que les citoyens qui ne sont pas satisfaits ont tendance à prendre davantage la parole.

Les organisations invitent les leaders, les chefs d’entreprises, les entrepreneurs, les promoteurs immobiliers, et la population à s’approprier le projet.