Retour

Tramways de Toronto : Bombardier ratera-t-elle une autre échéance?

Après de nombreux retards, Bombardier avait promis de livrer 70 tramways à Toronto cette année. Le fabricant québécois confirme, toutefois, qu'il y a un « risque potentiel » que ce ne soit pas le cas.

La Ville Reine a reçu 42 nouveaux trams jusqu’à maintenant en 2017.

Le porte-parole de Bombardier, Marc-André Lefebvre, indique que si la compagnie manque la nouvelle échéance, ce serait au plus par « quelques véhicules » de moins que prévu.

M. Lefebvre assure, par ailleurs, que l’ensemble des 204 tramways commandés par Toronto, au coût de plus de 1 milliard de dollars, seront livrés comme promis avant la fin de 2019.

« Nous continuons à nous assurer que Bombardier suive son nouveau calendrier de livraison », dit le porte-parole de la Commission des transports de Toronto (CTT), Stuart Green.

Des tramways non finis

Le porte-parole de Bombardier confirme également que la compagnie a livré à Toronto en décembre 2016 quatre tramways dont l’assemblage n’était pas terminé.

M. Lefebvre dit, toutefois, qu’il s’agissait « d’éléments cosmétiques », comme des retouches de peinture, que Bombardier a complétés à ses frais dans les garages de la CTT.

La compagnie a pris cette décision, parce qu’elle craignait un « entonnoir » dans le transport ferroviaire des quatre véhicules entre son usine à Thunder Bay et Toronto. Sinon, Bombardier risquait de rater à nouveau son échéancier de livraison pour 2016, alors que ses retards faisaient déjà les manchettes.

De son côté, la CTT a « accepté » cette « solution créative » pour que les tramways soient en circulation « dès que possible », indique le porte-parole Stuart Green.

Des négociations sont toujours en cours entre les deux parties quant aux indemnités que Bombardier pourrait devoir verser à Toronto, en raison des retards accumulés.

Plus d'articles

Commentaires