Retour

Trans Mountain : Trudeau réaffirme son intention de réaliser le pipeline

Le premier ministre du Canada a répété le même discours concernant l'élargissement du pipeline de Kinder Morgan entre l'Alberta et la Colombie-Britannique, ce mardi, à Calgary, en prônant pour le rassemblement au nom de l'intérêt général.

Justin Trudeau assure que les discussions se poursuivent, alors que la date limite du 31 mai fixée par Kinder Morgan pour faire avancer le projet se rapproche : « Il ne s'agit pas seulement d'une province en désaccord avec une autre, mais d'une province qui conteste le droit et la responsabilité du gouvernement fédéral d'améliorer les choses dans l'intérêt national. »

Rassemblement des provinces donc, mais aussi des enjeux : le premier ministre a rappelé que le gouvernement fédéral a à coeur de concilier la protection de l'environnement et la création d'une économie plus forte.

Dépendance américaine

Quelques manifestants ont profité de la venue du premier ministre pour lui rappeler leur point de vue proconstruction du pipeline.

Parmi eux, Sandy Nishikawa, employée à l'université de Calgary, croit que le pétrole canadien doit absolument trouver de nouveaux marchés pour survivre : « Si nous n'ouvrons pas notre marché sur l'extérieur, nous serons toujours dépendants des États-Unis. »

L'expansion de la ligne de Kinder Morgan jusqu'en Colombie-Britannique signifierait l'ouverture à de nouveaux marchés asiatiques.

Plus d'articles