Retour

Transaction historique : le brasseur AB InBev achète SAB Miller

Le géant de la bière belgo-brésilien AB InBev a conclu un accord formel pour acheter un autre géant de l'industrie, le britannique SABMiller, pour 159 milliards de dollars canadiens.

Cette transaction, qui devrait avoir lieu dans le courant du second semestre 2016, constituera la troisième en importance jamais enregistrée tous secteurs confondus, d'après le cabinet Dealogic.

Elle doit toutefois être acceptée par les actionnaires des deux groupes et validée par les autorités de régulation des nombreux pays concernés.

Pour éviter à AB InBev d'avoir une position trop dominante et donc de se voir refuser la transaction, SABMiller vendra pour 16 milliards de dollars sa participation majoritaire dans le brasseur américain MillerCoors au profit d'un autre brasseur de la région, Molson Coors.

La fusion des deux brasseries mariera les marques de bière américaine Budweiser et belge Stella Artois d'AB InBev avec les italienne Peroni, tchèque Pilsner Urquell et néerlandaise Grolsch de SABMiller.

AB InBev a dit faire cette acquisition pour devenir « un vrai brasseur mondial ». Il a expliqué notamment que SABMiller était très présent dans les marchés en croissance d'Asie, d'Amérique centrale et du Sud, ainsi qu'en Afrique.

La fusion permettra à AB InBev de brasser près de 60 milliards de litres par an, soit trois fois plus que l'actuel numéro trois du secteur, le néerlandais Heineken, et de vendre près d'une bière sur trois dans le monde, de la mexicaine Corona (hors États-Unis) à l'australienne Foster's en passant par la chinoise Snow (la marque la plus écoulée sur la planète).

Expliquant la raison pour laquelle le conseil d'administration de SABMiller a recommandé « de façon unanime » l'offre d'AB InBev, la compagnie a indiqué qu'il était impossible de refuser l'offre de son concurrent.

« L'offre d'AB InBev représente un bonus et un rendement en espèces attractifs pour nos actionnaires ».

Le conseil d'administration de SABMiller a toutefois rejeté quatre premières offres informelles avant d'accepter une cinquième offre, faisant ainsi monter les enchères.

AB InBev va verser 88 $ par action aux détenteurs de titre SABMiller, ce qui représente une prime de pas moins de 50 % par rapport au cours de clôture de l'action SABMiller à Londres le 14 septembre, avant que les spéculations sur une possible acquisition ne ressurgissent. Cette somme valorise SABMiller à près de 160 milliards de dollars, dette comprise.

Les actions du nouvel AB InBev seront cotées principalement à la Bourse de Bruxelles.

Plus d'articles

Commentaires