Retour

Transaction Metro et Jean Coutu : des employés à Québec inquiets

L'achat des pharmacies du Groupe Jean Coutu par le géant québécois de l'alimentation Metro engendrera la fermeture prochaine des entrepôts McMahon de Montréal et de Québec. Cette transaction sème l'inquiétude parmi les dizaines d'employés qui travaillent au centre de distribution de Québec.

La filiale McMahon qui se spécialise dans la distribution de produits pharmaceutiques, notamment pour les marchés d’alimentation, compte deux entrepôts à Montréal et à Québec. Or, Metro compte utiliser plutôt le nouveau centre de distribution ultramoderne de Jean Coutu.

Le représentant de la centrale syndicale des travailleurs et travailleuses unis de l'alimentation et du commerce (TUAC) tenait à accompagner les employés, lundi matin, pour mieux les informer de la situation. Certains employés pourraient être transférés à l'intérieur de l'entreprise.

« Il y a une inquiétude, on apprend ce matin qu'il y a une transaction, qu'il va y avoir des mouvements. Des transferts ou des fermetures, c'est inquiétant pour les travailleurs », soulève Martin Daudelin.

Les fermetures à Montréal et à Québec ne sont pas imminentes et pourraient ne se faire qu'au printemps.

Le géant québécois de l'alimentation Metro a confirmé lundi l'achat des 420 pharmacies du Groupe Jean Coutu au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Ontario, pour la somme de 4,5 milliards de dollars. Le Groupe Jean Coutu deviendra une division autonome au sein de Metro.

Plus d'articles

Commentaires