Retour

Transports : 80 % des membres de la Chambre de commerce du Grand Vancouver appuient Uber

Un meilleur réseau de transport en commun et des logements abordables sont au sommet des priorités des quelque 5000 membres de la Chambre de commerce du Grand Vancouver (GVBOT), selon un sondage de l'organisme effectué auprès d'eux.

Le sondage, qui voulait cerner leurs préoccupations avant les élections provinciales de mai 2017, a identifié 10 priorités auprès des membres. Parmi celles-ci figurent le coût de la vie, l’accessibilité à des services de garde abordables et des crédits d’impôt compétitifs.

Le président et directeur général de la Chambre de commerce, Iain Black, n’est pas surpris que la plus grande priorité des préocuppations concernent l’amélioration des transports.

« Nous avons non seulement un très grand appui pour le système de train rapide à Surrey et Langley, et sur la ligne Broadway jusqu’à l’Université de la Colombie-Britannique, mais aussi le remplacement du tunnel Massey », soutient-il. « Mais fait intéressant à noter, 80 % de nos membres sont en faveur du système de transport, que fournissent des compagnies comme Uber et Lyft ».

La province n'a pas encore légiféré en faveur de services de covoiturage sur son territoire.

Le sondage fait partie d'un rapport de la Chambre de commerce qui soutient qu'environ 1,4 milliard de dollars échappent à l’économie de la vallée du Fraser à cause des embouteillages.

Iain Black s’étonne de la place dans le palmarès qu’occupent le coût de la vie et du logement soit une source d’inquiétude chez ses membres.

« Le transport est la principale préoccupation de nos membres depuis les 15 à 20 dernières années. […] Mais maintenant, le coût de la vie, le coût du logement a un impact sur les commerçants comme il n’en a jamais eu auparavant, parce qu’il devient difficile d’attirer et de garder du personnel qualifié », explique-t-il.

Il s’agit de la première fois que la GVBOT mène ce type de sondage auprès de ses membres. L'organisme recevra par ailleurs la visite de trois chefs de partis au cours des prochaines semaines.