Retour

Transports Canada enquête sur des coussins gonflables défectueux

Le décès d'un automobiliste survenu récemment à Terre-Neuve-et-Labrador fait maintenant l'objet d'une enquête de Transports Canada. Il s'agit du premier accident mortel attribuable à la rupture d'un générateur de gaz d'un coussin gonflable enregistré au pays.

L'accident en question est survenu le 8 juillet lors d'une collision entre deux véhicules qui s'est produite à basse vitesse, a indiqué le ministère dans un courriel envoyé à CBC, et le conducteur, qui était à bord d'une Hyundai Elantra 2009, aurait normalement dû y survivre.

Le générateur de gaz du coussin gonflable, fabriqué par la firme américaine ARC Automotive, a cependant explosé, répandant du coup des éclats de métal dans le véhicule et tuant le conducteur.

D'autres cas semblables

L'équipementier, basé à Knoxville, au Tennessee, faisait déjà l'objet d'une enquête de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l'agence américaine de la sécurité routière, depuis un an, en raison d'événements semblables.

La NHTSA se penche sur un accident qui a blessé une femme de l'Ohio qui était à bord d'une minifourgonnette Chrysler Town & Country 2002, et sur un autre qui a blessé le conducteur d'une Kia Optima 2004.

L'agence américaine précise que les générateurs de gaz de coussin gonflable en cause dans ces deux accidents avaient été fabriqués aux États-Unis, alors que celui de l'Elantra accidentée au Canada a été fabriqué en Chine.

Elle souligne toutefois que les plans du générateur fabriqué en Chine sont essentiellement les mêmes que ceux fabriqués aux États-Unis, et qu'il s'est brisé d'une manière similaire.

Vaste enquête avant un rappel

L'accident survenu au Canada a d'ailleurs décidé la NHTSA à élargir son enquête. L'agence américaine affirme maintenant qu'elle procédera à une « analyse de l'ingénierie », une étape considérée comme préalable à un rappel.

Elle cherche en outre à identifier tous les véhicules américains utilisant des générateurs de gaz fabriqués par ARC, et lesquels pourraient être équipés des générateurs fabriqués en Chine.

L'enquête de la NHTSA, qui portait jusqu'ici sur les générateurs de gaz fabriqués aux États-Unis entre 2000 et 2004, a révélé que 8 millions d'exemplaires ont été livrés aux constructeurs Chrysler, GM, Kia et Hyundai.

Les Hyundai Elantra vendus aux États-Unis ne contiennent cependant pas les générateurs de gaz fabriqués en Chine.

« Une technologie éprouvée » dit Transports Canada

Dans un communiqué publié jeudi, Transports Canada indique être en communication avec la NHTSA à ce sujet. ARC Automotive et les constructeurs automobiles collaborent aussi pleinement à cette enquête, menée de concert avec la Gendarmerie royale du Canada.

« Si un défaut de sécurité est constaté, les propriétaires en seront avisés », assure le ministère. Le coussin gonflable demeure « une technologie éprouvée » qui a permis de « sauver bien des vies », ajoute-t-il, et ses « avantages surpassent les risques liés à leur utilisation ».

Les générateurs de gaz d'ARC ne sont pas les mêmes que ceux de Takata, souligne par ailleurs Transports Canada. La firme japonaise est dans la tourmente depuis deux ans en raison de coussins gonflables défectueux qui ont coûté la vie à une dizaine de personnes dans le monde.

Plus d'articles

Commentaires